Ga naar inhoud

Nomenclature et étiquetage des plantes

Il n'y a rien de plus désolant que de rencontrer une plante intéressante ou remarquable et de ne pas en trouver le nom, ou pire, de se voir présenter un nom incorrect. Notre ambition est d'assurer que toutes nos plantes soient toujours correctement nommées et clairement étiquetées.

Pour plus d'informations sur l'étiquetage de plantes de collection, vous pouvez consulter notre guide pratique.

Pour bien nommer une plante il faut passer par deux étapes:

  1. La taxonomie: classifier la plante et lui trouver son taxon (déterminer une famille, un genre, une espèce).
  2. La nomenclature: donner un nom à ce taxon. 

Malheureusement, les botanistes ont souvent beaucoup de difficultés à se mettre d'accord sur les questions de classification. La nomenclature répond à des règles strictes (mais complexes), que l'on peut retrouver dans le 'International Code of Nomenclature'.  Les changements de noms sont de plus en plus rares; ils restent très frustrants. Il nous arrive de garder deux étiquettes sur une plante, avec l'étiquette supérieure reprenant le dernier nom proposé.

Dans toutes les langues du monde on trouvera des quantités de noms communs pour les plantes les plus connues. Et ceux-ci pourront même varier selon les régions où l'on parle la même langue. Ces noms communs suivent rarement les principes de la taxonomie et nomenclature et ils ne permettent pas d'échanger des informations au-delà des frontières. Un exemple parmi d'autre: le mot “cèdre“ est utilisé dans le monde sur des dizaines de conifères différents qui n'appartiennent pas au genre Cedrus. En tenant compte des activités souvent scientifiques de l'Arboretum et du nombre important de visiteurs de tous les pays du monde, il n'a pas été jugé utile de mentionner sur les étiquettes les noms communs des arbres et arbustes de la collection. A la réception, vous trouverez une liste avec les plus importants genres en français et néerlandais, et leurs noms scientifiques.

Vous trouverez deux types d'étiquettes dans l'Arboretum pour les plantes ligneuses:

  • étiquettes de base: (12 x 7,5 cm) sur piquet, grands et lisibles, mentionnant les généralités sur le taxon: le nom scientifique, la famille, la zone générale de distribution dans le monde et dans certains cas la mention 'Wild Origin'. 
  • étiquettes individuelles d'identité: (13 x 2 cm) pendue dans le branchage ou accrochée au pied du tronc, mentionnant les particularités du spécimen en question: nom scientifique, numéro d'acquisition unique, code d'origine et parfois le lieu d'origine dans le cas des spécimens provenant de la nature. Toutes les plantes doivent être munies d'étiquettes d'identité.

On pourra se référer au catalogue pour avoir plus de renseignements sur la plante en question. Le catalogue donne les indications pour les codes de la source; à noter que le code "wld" renvoie à des plantes dont l'origine de la nature est connue et confirmée. Les plantes vivaces sont identifiées par une simple étiquette numérotée; il faudra se référer à la liste des bulbes et vivaces disponible à l’accueil ou sur ce lien

Photos

Links

Plantcol - Collections de plantes en Belgique

Le projet PLANTCOL met en exergue l'incroyable splendeur des collections végétales en Belgique et, en première mondiale, met ces informations à la portée du public du monde entier.

http://www.plantcol.be

WPID: 285
Images haute résolution clés de détermination